Chantal Etédali
Publié par Chantal Etédali
le 14/01/2015

Une plate-forme logicielle pour les objets connectés

Dans le cadre des Investissements d'avenir, le gouvernement vient de lancer l'appel à projets "Logiciels embarqués et objets connectés 2". Objectif : contrer les plates-formes logicielles étrangères (à domination américaine) en favorisant l'émergence d'une sorte d'Android à la française pour l'Internet des objets. Cet appel à projets a été promis par Pascal Faure, directeur général des entreprises (ex-DGCIS) lors des assises de l'embarqué à Bercy, le 24 novembre 2014. Il a été publié dans le journal officiel le 8 janvier 2015 et sur le site de la DGE le 12 janvier 2014. L'enjeu est stratégique. La France dispose d'une filière d'objets connectés dynamique qui compte plus de 130 entreprises. En témoignent les 120 start-up et PME innovantes présentes au Consumer Electronics Show, le grand salon de l'électronique grand public qui s'est déroulé du 6 au 9 janvier 2015, à Las Vegas, aux Etats-Unis. Pour le gouvernement, pas question de laisser cette filière à fort potentiel dépendre des plates-formes américaines, comme c'est le cas aujourd'hui dans les smartphones avec Android (de Google), iOS (d'Apple) ou Windows (de Microsoft).

Source l'Usine digitale

Pas encore membre de businest ?

Pour accéder à toutes les informations du réseau et interagir avec les autres membres :

Créez votre compte